La sophrologie propose des outils pour mieux gérer son stress, un sophrologue peut aider à s'apaiser. Votre sophrologue vous propose d'accompagner votre grossesse et de vous aider dans votre préparation de l'accouchement. La sophrologie vous permettra d'acquérir des outils pour mieux gérer la douleur. Grâce à un sophrologue, les entretiens et concours peuvent être envisagés plus positivement. Pour lutter contre les dépendances, la sophrologie constitue un outil de gestion émotionnelle pertinent. Pour lutter contre les troubles du sommeil, un suivi par un sophrologue vous aide à retrouver des nuits plus sereines et réparatrices. Lorsque votre comportement est perturbé, la sophrologie peut vous aider à reprendre le contrôle.

Sophrologie

Historique

D'un point de vue étymologique, sophrologie vient de trois mots grecs :

La sophrologie a été créée en 1960 par Alfonso Caycedo, médecin neuropsychiatre colombien né en novembre 1932 à Bogota, il fut professeur à l'école de psychiatrie de médecine à Barcelone de 1968 à 1982.

Après avoir utilisé les thérapies habituelles en Espagne au début de son activité, il s'interroge sur la nécessité de modifier la conscience pour soigner.

Il fait ensuite l'hypothèse de l'existence d'un état de conscience harmonieux, ni pathologique, ni simplement ordinaire, mais dit sophroliminal qu'il serait possible de conquérir par un entraînement. La découverte puis la conquête de cet hypothétique troisième état de conscience deviendra l'objectif de la sophrologie.

Il propose pour cela une approche psychocorporelle basée notamment sur une conscience accrue de soi-même (corps, esprit, rencontre de l'un et de l'autre) et sur le renforcement des structures positives de la personnalité. La sophrologie est une école de la positivité et donne une place prépondérante au principe d'action positive.

Le développement de la méthode se fonde en partie sur des approches occidentales, comme l'hypnose, la phénoménologie et la psychologie, mais aussi orientales telles que le zen, le yoga, la méditation...

Principes de base

La sophrologie est une méthode de relaxation basée sur des exercices de respiration, de relâchement musculaire et de visualisation. Globalement, son but est de permettre à ses pratiquants, appelés sophronisés, d'acquérir des outils simples et utilisables au quotidien afin de vivre plus sereinement avec leurs difficultés, leurs émotions et dans leur corps.

Pour cela, la sophrologie s'appuie sur trois grands principes de base:

Ces principes constituent une ligne directrice éthique et déontologique dont le sophrologue est le garant et qu'il applique au sein de chaque séance. Ils sont aussi théoriques et très idéaux. Un travail sur soi par la sophrologie suppose aussi d'accepter que cet idéal de "zénitude" ne soit qu'une direction possible mais pas une fin en soi puisque sans doute inaccessible.

La séance type

Une séance, qu'elle soit individuelle ou en groupe, débute toujours par un dialogue entre le sophrologue et le ou les sophronisé(s). Cette discussion permet de cerner les dispositions, les tensions, l'humeur du ou des participant(s).

Dans un second temps, le sophrologue propose quelques exercices de relaxation dynamique qui consistent en des mouvements musculaires et respiratoires (à la portée de tous), favorisant un premier relâchement.

Par la suite, le sophrologue vous proposera de vous asseoir ou de vous allonger, de fermer les yeux, et vous guidera par sa voix vers un plus grand relâchement physique et psychique. Son discours vous orientera vers des sensations et des pensées calmes et positives. On appelle cette étape la sophronisation au cours de laquelle il vous proposera d'envisager positivement une situation définie auparavant lors du dialogue.

Enfin, le sophrologue vous invitera à verbaliser vos ressentis lors de ces exercices, c'est ce que l'on appelle le dialogue post-sophronique ou phénodescription

La formation du sophrologue

Les formations pour devenir sophrologue sont variées. Elles sont la plupart du temps dispensées dans des organismes privés puisque l'exercice de la profession de sophrologue n'est pas conventionné, au même titre que les acupuncteurs, les spécialistes en médecine chinoise...

Ces formations ne sont donc pas toutes équivalentes et il est préférable de s'assurer du sérieux de la formation de son sophrologue en vérifiant par exemple qu'il soit référencé sur un annuaire professionnel comme celui de la chambre syndicale de la sophrologie.