La sophrologie propose des outils pour mieux gérer son stress, un sophrologue peut aider à s'apaiser. Votre sophrologue vous propose d'accompagner votre grossesse et de vous aider dans votre préparation de l'accouchement. La sophrologie vous permettra d'acquérir des outils pour mieux gérer la douleur. Grâce à un sophrologue, les entretiens et concours peuvent être envisagés plus positivement. Pour lutter contre les dépendances, la sophrologie constitue un outil de gestion émotionnelle pertinent. Pour lutter contre les troubles du sommeil, un suivi par un sophrologue vous aide à retrouver des nuits plus sereines et réparatrices. Lorsque votre comportement est perturbé, la sophrologie peut vous aider à reprendre le contrôle.

Psychothérapie

Qu'est-ce qu'une psychothérapie?

Une psychothérapie c'est avant tout un travail entre deux personnes. L'une est désignée comme le thérapeute, l'autre est en demande de l'aide du premier. Le travail psychothérapique implique qu'une relation se développe entre ces deux personnes en vue d'apporter de l'aide à celle qui le demande. Le thérapeute, pour guider son travail s’appuie sur une théorie et tentera de mettre en place des outils pour apporter à son patient l'aide sollicitée.

Comment se déroule une psychothérapie?

Il est impossible de donner une réponse générale à cette question car cela dépend considérablement de l'orientation du thérapeute, de sa personnalité mais surtout des caractéristiques du patient. Par exemple, dans une thérapie comportementale et cognitive, l'identification au thérapeute et les objectifs définis entre celui-ci et le patient guident le travail. Les changements et solutions envisagés sont évalués tout au long du suivi. Dans ce cas, le thérapeute conseille régulièrement le patient sur des démarches à entreprendre, des situations à appréhender.

Pour ma part, je propose un travail d'inspiration psychanalytique. Cela signifie que mes références théoriques permettant de concevoir le fonctionnement de la personnalité résident dans les apports de la psychanalyse mais que la pratique concrète n'utilise pas forcément les règles strictes d'une cure psychanalytique type (divan pour le patient, fauteuil du thérapeute derrière le patient, deux à trois rendez-vous par semaine, interprétation…).

Ici le dispositif est plus souple et se décide lors des premiers rendez-vous en collaboration avec le patient. Il s'agit en fait de s'accorder sur le rythme de travail, les règles qui encadrent le suivi… Cet ajustement (on parle beaucoup aujourd'hui de co-construction du cadre) doit permettre au patient de s'installer dans un cadre suffisamment accueillant mais pas trop confortable non plus car il s'agit également, pour que le changement ait lieu, qu'il sorte de sa zone de confort habituelle.Bien sûr, le dispositif peut évoluer en fonction des besoins du patient et de son évolution dans la thérapie. Cela suppose donc que, en fonction de la demande, en fonction des caractéristiques du patient, en fonction de la pathologie, l'approche et les moyens mis en œuvre seront différents. Le cadre de travail est donc adaptable en fonction de la situation. Un cadre adaptable ne signifie pas non plus que tout est fait pour cela convienne au patient, celui-ci doit également accepter certaines règles dont le thérapeute est le garant.

Chaque entretien sera ensuite constitué d'échanges autour de la problématique du patient, de ses questionnements, de ses ressentis, de ses souffrances, de ses réussites, de ses satisfactions. Assez simplement, je crois qu 'il s'agit pour celui-ci d'évoluer vers un point de vue différent sur lui-même et sur ce qui l'entoure. Ce changement permettra en partie de modifier certaines choses appartenant au patient mais aussi de renoncer à en changer d'autres qui lui sont plus étrangères. Ce travail favorise l'identification de liens entre des éléments perçus auparavant comme éparses afin de resituer les difficultés dans une histoire et un contexte.

Pourquoi faire une psychothérapie ?

Une psychothérapie est indiquée si vous ressentez un mal être que vous comprenez mal ou face auquel vous vous sentez démuni. Si par exemple vous êtes trop angoissé et que ces angoisses ne passent pas, si vous vous sentez mal dans certaines situations sociales sans pouvoir vous y habituer, si vos relations amoureuses semblent échouer trop souvent, si les relations avec votre famille vous sont trop pénibles.... Les raisons peuvent être multiples mais toutes concernent une souffrance dont vous ne parvenez plus à vous défaire. Le thérapeute est justement là pour vous aider à retrouver votre capacité à traverser des situations difficiles et à prendre conscience de ce qui se joue au delà du manifeste dans ces situations.Il s'agit donc de travailler sur votre vécu, plus que sur une réalité objective des situations.

Combien de temps dure une psychothérapie ?

C'est très variable en fonction de la demande. Si la situation problématique est très ciblée, si elle ne concerne qu'un contexte précis et ponctuel, le travail peut-être assez court, quelques mois. Cela dit, il est fréquent de voir un symptôme se déplacer lorsqu'on s'en tient à travailler sur une situation précise car souvent, les causes sont ailleurs. Une psychothérapie d'inspiration psychanalytique comme je la propose est plus longue car il s'agit d'entreprendre un travail sur la personnalité, or, elle est toujours complexe et animée par une grande partie d'inconscient qu'il faut peu à peu explorer. Cette exploration demande du temps, au moins une année à raison d'un rendez-vous par semaine. Cette durée dépend également beaucoup du travail qui a été réalisé antérieurement par le patient (autres type de thérapies, travail de développement personnel, connaissance de soi, coaching...).

Quand se termine une psychothérapie ?

Sans doute quand le patient n'a plus besoin du thérapeute c'est à dire quand il a suffisamment confiance en sa capacité d'aller au devant de nouvelles situations et d'en comprendre par lui même les enjeux pour lui même. Quand il supporte suffisamment bien de se confronter aux autres, aux échecs, aux déceptions et qu'il peut s'appuyer sur ses réussites, sa confiance, son expérience pour trouver des sources de satisfactions et de la liberté. Finalement, quand le patient peut aller mieux par lui même la séparation d'avec le thérapeute peut alors avoir lieu. Elle est demandée par le patient et discutée en séance. Un bilan du travail peut être fait sur quelques séances qui vont peu à peu s'espacer jusqu'à la clôture de ce temps de la vie si particulier.